English
French
 
 
 

 
   
       
 
 
Le dimanche 20 Juillet 2014 a vu la sortie officielle du nouveau guide "Huaraz – The Climbing Guide", au cours de laquelle une compétition d’escalade sur bloc fut organisée par les auteurs du guide David Lazo et Marie Timmermans de l’agence de voyage QUECHUANDES, avec l'aide des clubs d'escalade nouvellement créés CAWAY et CAISTH au mur d'escalade artificiel récemment construit à l'Instituto Tecnologico Eleazar Guzman Barron à Shancayan.
La compétition fut un succès retentissant avec un total de 43 participants, venus de tous les coins du monde – du Brésil, d’Equateur, d’Espagne, de France, d’Autriche, d’Allemagne, d’Israël et bien sûr du Pérou. Les voies variées et de haute qualité conçues par le célèbre grimpeur espagnol Toti Vales et son ami Bernat Vilarrasa, qui ont travaillé aux World Cups de la IFSC, ont garanti l’intérêt et le niveau de la compétition.
La compétition s’est déroulée au tout nouveau mur artificiel à l'Instituto Tecnologico Eleazar Guzman Barron qui a été inauguré en avril dernier, ce qui représente un progrès important dans le domaine de l'escalade à Huaraz. Très attendu ce mur d'escalade a été construit grâce aux nombreux efforts des étudiants de la carrière de guide touristique officiel de l'Instituto Tecnologico Eleazar Guzman Barron. Quoique connue comme la capitale de l'aventure du Pérou et offrant les meilleurs spots d'escalade du pays, Huaraz, ne possède que quelques murs d'escalade trop petits, insuffisants à l’organisation de grandes compétitions, alors que Lima détient au moins cinq murs d'escalade de bonne taille, dont le plus grand du pays Pirqa, et le tout nouveau mur Top 30 au Callao.
Les organisateurs de l'événement espèrent que grâce à de tels événements et à la sortie du premier guide d’escalade du Pérou, Huaraz ne restera pas à la traine. L’absence totale d'intérêt du gouvernement et de la majorité des entreprises locales pour l'importance de l'escalade dans la région ont contribué à laisser Huaraz dans l’ombre depuis trop longtemps.
La publication d'un guide, la construction d'un mur d'escalade et l’organisation de compétitions d'escalade sont des projets difficiles et coûteux qui impliquent beaucoup de dévouement et de travail acharné. Pourtant, contre toute attente, beaucoup de choses ont évolué dans le monde de l'escalade cette dernière année, un petit groupe d'étudiants de l'Instituto Tecnologico Eleazar Guzman Barron a proposé de construire un mur d'escalade artificielle dans le cadre de leur projet de fin d'études et ils ont réussi à le réaliser, un guide de qualité a été publié, de grandes compétitions ont lieu plus régulièrement et de nouveaux clubs d'escalade tels que CAWAY et CAISTH sont créés. Espérons que les gens en soient conscients et que les choses continue à progresser.
Ci-dessous quelques impressions des grimpeurs qui ont participé à la compétition, de certains organisateurs de l'événement, et de personnes qui ont assisté à la compétition.

Andrea Malca Wong concurrente de Lima
"Le week-end dernier, j'ai eu l'occasion de participer à la compétition de bloc organisé par Quechuandes. La compétition avait été très bien organisée avec des voies nécessitant l’utilisation d’une combinaison de force, de technique et de capacité à lire la voie afin d'atteindre le top de la meilleure façon possible. Je voulais aussi féliciter Quechuandes pour le guide merveilleux « The Huaraz Climbing Guide », le premier guide d'escalade du Pérou, un super guide intéressant, agréable à regarder et complet pour grimper à Huaraz ".
Rosario Obregon concurrente de Huaraz
"Je suis arrivée en retard à la compétition le 20 Juillet, pleine de tension et de tristesse après avoir dit au revoir à un ami cher qui est décédé, et avec peu d’attentes. Je pensais que ça allait juste être une compétition de plus, mais dès mon arrivée je me suis rendue compte que ça allait être très différent. Je fus très agréablement surprise et pleine de motivation en voyant le grand nombre de concurrents et de spectateurs, non seulement des grimpeurs Péruviens familiers de Huaraz et Lima, mais aussi des étrangers et certains grimpeurs de coins beaucoup plus reculés d’Ancash. Je fus étonnée par la qualité de l'organisation, les soins apportés à cette compétition et surtout l’empathie témoignée à chacun des grimpeurs. Et pour une fois, il y avait autant de grimpeurs féminins que masculins, ce qui m’a vraiment fait plaisir, parce que généralement nous ne sommes que 3 ou 4! Maintenant qu'il y a plus de compétitions, c’est génial, car ça motive pour progresser. Pour moi, cette compétition fut la meilleure expérience de tous les points de vue, la diffusion, l'organisation et la gentillesse des organisateurs donnés envers chacune des personnes présentes. Personnellement, je pense que c'est la façon dont les compétitions devraient être organisées en vue d'assurer que les gens préservent leur motivation et pour que la communauté d'escalade continue à croitre. Je tiens à dire merci et bravo aux organisateurs ".
Karina Lingan concurrente de Lima
"Je suis très heureuse d'avoir participé à la compétition, c’était excellent, avec de bons blocs et une organisation brillante. Il est très rare d'avoir autant de filles en compétition, autant péruviennes qu’étrangères, et c'est quelque chose qui nous motive beaucoup car ça nous aide à améliorer notre niveau d'escalade et à encourager plus de femmes pour entreprendre l'escalade et la compétition. Je remercie les organisateurs et les sponsors pour avoir offert des billets de bus gratuits et des hébergements. Félicitations également pour "The Huaraz Climbing Guide", le premier guide sur les sites d'escalade du Pérou, il est très bien fait et va énormément aider à la promotion de l'escalade à Huaraz, c’est un livre indispensable pour tout amateur du sport. Je suis tellement impatiente de voir venir la prochaine compétition à Huaraz et j’ai déjà l'intention d’y revenir bientôt ".
Alvaro Lafuente concurrent d'Espagne
"Je suis venu d’Espagne pour faire un peu d'alpinisme dans les magnifiques montagnes autour de Huaraz et aussi pour m’amuser et me faire des amis pendant les jours de repos. Huaraz pour moi en ce moment est l’endroit idéal pour participer à une compétition de bloc, où les gens de nombreux pays, d’Europe, d’Amérique, se réunissent. Cela rend la compétition variée, avec beaucoup de différents styles d'escalade et des moyens de résoudre les problèmes que les espagnols, Toti et Bernat avec Cesar et David de Huaraz, ont préparé pour nous. C’est un beau souvenir, en plus des nombreux sommets, que nous ramèneront en Espagne. La compétition fut animée par un bon DJ local, il y avait un premier tour de qualification avec quatre beaux blocs qui a permit à six participants de chaque catégorie de se qualifier pour la finale. A midi, on nous a offert un bon repas pour retrouver nos forces, de la bonne bière et un bon dessert. La finale a eu lieu sous les projecteurs et dans le froid de la nuit. Le plus important, plutôt que de gagner des prix, pour moi personnellement, c’était de voir les visages du public, qui étaient tellement impliqué et a applaudi les participants avec un tel enthousiasme. Certainement une bonne journée mémorable, où nous avons fait de très bons amis et où nous avons tous passé un merveilleux moment ".